Mémoire CAPA-SH option E : Mémoires sur les informations - Informations sur les mémoires

Publié le par CapaSH

MEMOIRES SUR LES INFORMATIONS
INFORMATIONS SUR LES MEMOIRES

Mémoire CAPA-SH Option E de Béatrix Barral-Jouven

Année 2005-2006


Extrait de l'introduction :


"... Pour les élèves en grande difficulté scolaire du cycle 3 , le sentiment d’être dépassés aboutit souvent à l’abandon, au renoncement, ou pire peut-être encore : au « faire semblant », c’est-à-dire à jouer à l’élève. Leur peur de remettre en cause leur (maigre) savoir pour avancer dans de nouveaux apprentissages, de se remettre en question est tangible dans leur manque de contrôle de leurs émotions et dans leur incapacité à se décentrer. Ils ont tendance à s'enfermer dans leurs représentations, dans leurs propres codes pour éviter de se mettre à réfléchir. Leur besoin d'aides me semble relever avant tout de la métacognition et appartenir au champ des compétences transversales. Le moyen privilégié pour redonner du sens à leurs apprentissages, les réassurer et les re-motiver semble être du côté de la pédagogie de la réussite (Voir Annexe N°1). Pédagogie qui implique de redéfinir un autre statut à l'erreur et un espace relationnel particulier.

Ma problématique a donc tourné autour de cette question : comment aider des élèves en grande difficulté scolaire du cycle 3 de l’école élémentaire, à améliorer leurs procédures de traitement de l’information ? J'émets l'hypothèse qu'en leur proposant des projets motivants - dans les domaines communicatif, culturel et ludique (Voir annexes N°1 – 2 - 3) – ils vont plus aisément entrer dans les apprentissages, dans l'attente d'un transfert en classe. Et qu'en les aidant à mieux organiser et à mieux utiliser leurs connaissances stockées en mémoire, ils seront plus à même de dépasser la surcharge cognitive qui entrave bien souvent leurs apprentissages, afin d'accéder à une certaine réussite scolaire. C'est à partir des évaluations CE2 et de mes observations en classe ou en regroupement d'adaptation qu'il m'est apparu que leur faille essentielle était d'ordre méthodologique. De plus, le travail en petit groupe leur offre une chance évidente de progresser à leur rythme, dans un climat de confiance et de réassurance constant. Le rôle spécifique de l'enseignant spécialisé à dominante pédagogique parait se situer dans cet espace-temps défini, avec ces objectifs transversaux délimités..."

 

Document envoyé par Béatrix Barral-Jouven, enseignante spécialisée option E

Pour télécharger le mémoire : 


mémoire B. Barral-Jouven

Publié dans CAPA-SH

Commenter cet article